Navigation – Plan du site
CLIO a lu

Evelyne DIEBOLT, Les femmes dans l'action sanitaire, sociale et culturelle, 1901-2001. Les associations face aux institutions, publié par Femmes et Associations, Paris, 2001, 371 p. Préfaces de Michelle Perrot et Émile Poulat.

Nicole FOUCHÉ
p. 229-230

Texte intégral

1« L'histoire des associations a été, en France, un secteur longtemps négligé, en partie pour des raisons culturelles, et la priorité [des historiens a été] accordée au politique au détriment de la société civile », explique Michelle Perrot dans la préface de ce livre. Parue dans l'année de commémoration de la loi de 1901 sur la liberté d'association, cette étude conséquente tente de rattraper le temps perdu : elle est d'autant plus la bienvenue qu'elle traite des associations de femmes, autres oubliées de l'histoire.

2Cet ouvrage comporte trois parties qui se complètent et qui apportent trois éclairages différents sur le foisonnement associatif. La première partie est une analyse historique de l'inscription des femmes dans la société française au moyen de la forme associative, la deuxième partie est un dictionnaire (le premier du genre) de monographies d'associations relevant du secteur sanitaire et social ainsi que d'associations professionnelles et enfin, la troisième partie est composée d'un dictionnaire biographique des acteurs et actrices de ce champ.

3Le XXe siècle est un siècle de gestation sociale qui voit naître et se développer l'État providence. Des femmes réalisent leur intégration dans la société française en s'appuyant, par l'intermédiaire de leurs associations, tantôt sur les Églises tantôt sur la puissance publique, c'est-à-dire sur l'État. Ces femmes ­ en créant de nombreuses associations et en militant pour obtenir des mesures sociales ­ jouèrent un rôle fondamental dans la naissance, l'évolution et l'enracinement de notre « welfare », à la française. Elles permirent, par leur intervention associative, l'application immédiate des législations sociales : protection de la maternité et de la santé publique, assurances sociales, etc. Ces femmes, entreprenantes et déterminées bien que n'ayant pas encore le droit de vote, ont ainsi pesé sur la société. Elles ont aussi contribué à la professionnalisation du secteur social, secteur important en ce qui concerne la formation et l'emploi féminin avec les métiers de tutrices, conseillères, puéricultrices, éducatrices, enseignantes, infirmières, assistance sociale, etc.

4Aujourd'hui, face aux nouveaux besoins sociaux, le monde associatif mixte (femmes et hommes) occupe les moindres recoins de l'espace social. On observe une diversification croissante des demandes et des réponses sociales, la multiplication des associations, l'évolution de leurs relations avec le monde politique. Les associations tissent le lien social entre la société civile, l'État et les collectivités locales. Elles forment la trame d'une démocratie de proximité dans laquelle les femmes occupent toujours une place très privilégiée, même si le secteur s'est fortement masculinisé, surtout au niveau des postes de décision et de pouvoir. De nombreuses initiatives ont été menées à terme par des femmes.

5Les soixante-dix biographies d'hommes et de femmes qui forment la troisième partie apportent un regard plus intime sur cette vie associative. S'esquissent les réseaux qui ont couvert ce champ.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicole FOUCHÉ, « Evelyne DIEBOLT, Les femmes dans l'action sanitaire, sociale et culturelle, 1901-2001. Les associations face aux institutions, publié par Femmes et Associations, Paris, 2001, 371 p. Préfaces de Michelle Perrot et Émile Poulat. », Clio. Histoire‚ femmes et sociétés [En ligne], 15 | 2002, 15 | 2002, 229-230.

Référence électronique

Nicole FOUCHÉ, « Evelyne DIEBOLT, Les femmes dans l'action sanitaire, sociale et culturelle, 1901-2001. Les associations face aux institutions, publié par Femmes et Associations, Paris, 2001, 371 p. Préfaces de Michelle Perrot et Émile Poulat. », Clio. Histoire‚ femmes et sociétés [En ligne], 15 | 2002, mis en ligne le 11 mars 2003, consulté le 25 septembre 2017. URL : http://clio.revues.org/76

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page