Navigation – Plan du site
Clio a lu

Maria Isabel del Val Valdivieso, Isabel la Católica (1451-1504)

Madrid, Ediciones del Orto, 2004, 94 pages.
Covadonga Valdaliso Casanova
p. 245-246

Texte intégral

1Dans la Biblioteca de Mujeres – une collection de brèves biographies de femmes éminentes, éditée grâce à l’aide de l’Institut de la Femme et dirigée par Cristina Segura Graiño –, a été publiée en 2004 une étude consacrée à Isabelle la Catholique, l’auteure, Maria Isabel del Val Valdivieso, comptant parmi les plus grandes spécialistes de ce personnage. Isabelle la Catholique, considérée depuis des siècles comme le symbole des origines de l’Espagne moderne, du catholicisme le plus intransigeant et de l’unité politique hispanique, dépasse largement les limites qui séparent le personnage de la personne, l’être humain de la figure. Elle fut une femme, mais avant tout et surtout, elle fut une reine. Elle le fut à tel point, qu’elle est parvenue à créer une personnalité politique si soigneusement construite et si bien mise en avant, que celle-ci perdure jusqu’à nos jours, bien qu’étant le plus souvent mal interprétée, et parfois même déformée. Tout au long des cinq derniers siècles, l’historiographie d’Isabelle la Catholique n’a cessé de s’amplifier, pour atteindre une dimension quasi inaccessible. Le grand défi du livre qui nous occupe est de synthétiser, en un volume d’un peu plus de cinquante pages, la vie de ce personnage extrêmement singulier, tant comme femme que comme reine.

2D’emblée, nous devons préciser qu’il s’agit d’une courte biographie. Cela signifie que de nombreux aspects de la vie politique d’Isabelle la Catholique faisant l’objet de débats entre historiens : les doutes quant à sa légitimité, comment elle accéda au trône, comment elle partagea le pouvoir avec son époux, ne sont pas analysés. Seuls les faits sont exposés avec objectivité, par ordre chronologique. De ce fait, le livre est très intéressant pour qui désire comprendre la figure de la reine, repérer les événements essentiels ou s’informer sur des épisodes précis. En ce sens, aussi bien le vaste tableau chronologique publié au début du livre, que la sélection de textes et la synthèse bibliographique incluses dans les dernières pages, sont d’une grande utilité : des fragments de lettres, des chroniques et des documents proposant des descriptions d’époque, et une bibliographie divisée en trois sections reprenant surtout les dernières publications. Tout ceci entourant, comme une parenthèse, l’essentiel du livre : le récit de la vie d’Isabelle la Catholique.

3Récit qui pourrait s’inscrire dans la tradition bibliographique la plus classique : la description des faits, le constat suite à l’analyse, la narration, mais surtout la synthèse. Car l’approche biographique d’un personnage aussi complexe exige, en plus d’une grande connaissance du sujet, une vision claire de tous les aspects qui l’entourent. Ce qui, concernant Isabelle la Catholique, est particulièrement complexe. D’une part, parce que l’historiographie franquiste voulut, à travers cette reine, transmettre l’image d’une Espagne unique, sans fissures, intrinsèquement liée au catholicisme et profondément associée à certains éléments de l’Espagne moderne que le régime de Franco crut bon de mettre en valeur et même de relancer : l’impérialisme, l’unité politico-religieuse, la puissance internationale. D’autre part, parce que, en raison de ce fait, nombreux sont ceux qui identifient Isabelle la Catholique avec l’intolérance, le totalitarisme, et le fanatisme. Par conséquent, l’étude de cette reine, signifie que l’on doit se plonger dans un passé lointain, en tenant compte des différentes images qui, à son propos, ont pu être échafaudées, aussi bien dans un passé récent qu’au moment présent.

4L’ouvrage trouve la solution dans sa propre organisation. La perspective pour aborder le récit de la vie du personnage se concentre tout particulièrement sur l’idée qu’il s’agit d’une femme consacrée corps et âme à la politique. C’est pourquoi, ce sont ses succès politiques qui sont mis en relief dans le texte. Divisé en quatre parties, le livre aborde tout d’abord son accès au trône, puis la guerre, troisièmement – et plus longuement –, ses décisions politiques, et enfin ses relations familiales, toujours associées à la politique. Ainsi, après lecture, nous obtenons une vision complète d’une femme qui réussit à gouverner au sein d’une société profondément patriarcale. Un personnage unique, singulier, fondamental, aussi bien pour la compréhension de son époque que de la nôtre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Covadonga Valdaliso Casanova, « Maria Isabel del Val Valdivieso, Isabel la Católica (1451-1504) », Clio. Histoire‚ femmes et sociétés [En ligne], 27 | 2008, 27 | 2008, 245-246.

Référence électronique

Covadonga Valdaliso Casanova, « Maria Isabel del Val Valdivieso, Isabel la Católica (1451-1504) », Clio. Histoire‚ femmes et sociétés [En ligne], 27 | 2008, mis en ligne le 06 août 2008, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://clio.revues.org/7522

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page