Navigation – Plan du site
CLIO a lu

Lídia Maria POSSAS, Mulheres, trens e trilhos : modernidade no sertão paulista, Bauru, São Paulo, EDUSC, 2001, 462 p.

Suely GOMES COSTA
p. 256

Texte intégral

1Thèse d'histoire, ce livre traite des itinéraires humains dans le réseau ferré qui, au début du XXe siècle, se répand et s'avance de l'Ouest de l'Etat de São Paulo vers celui du Mato Grosso, la Bolivie et le Paraguay, dans un projet d'intégration économique régional et de modernisation de l'intérieur du Brésil. Il existe déjà beaucoup d'études sur le chemin de fer et le rail au Brésil, mais ce livre est le seul à évoquer des expériences féminines. Des documents administratifs de la compagnie des Chemins de Fer Nord-Ouest du Brésil, des sources iconographiques diverses, des journaux, de la littérature et des témoignages placent, dans le sol de Bauru, des traces féminines au milieu des rails, de 1918 à 1945. Dans cette ville, « bouche du sertão » de l'État de São Paulo, des vies et des voix de femmes, pas toujours vues et entendues, se mélangent aux bruits du chemin de fer ; des rythmes, des pratiques et des habitudes sociales changent tandis que d'autres persistent ; des préjugés, des contraintes organisent les appréhensions liées aux sorties des femmes - dont parle Michelle Perrot. Arrivées avec des étrangers, des femmes seules ou accompagnées « intègrent un processus d'urbanisation intensif et étonnamment rapide qui a bouleversé les rapports de réciprocité de nos racines rurales, sans pour autant rompre définitivement avec elles ». Des femmes nobles, milonguitas aux petits yeux, des femmes de vie facile, chantées en prose et en vers, mais surtout des cheminotes à la vie très difficile (contrats précaires de travail, tâches anonymes, secondaires, sans prestige) croisent leur destin avec celui de l'entreprise. Dans les années 1940, par ces rails, juste après Bauru, je suis arrivée à Três Lagoas, aujourd'hui dans le Mato Grosso du Sud : mon père a été médecin dans cette même entreprise. Avec ce livre, j'ai reconnu des trajets ; dans ceux-ci, j'ai retrouvé des femmes et des choses dont je soupçonnais l'existence, errant par les sentiers nébuleux de ce monde, déjà si distant, de mon enfance.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Suely GOMES COSTA, « Lídia Maria POSSAS, Mulheres, trens e trilhos : modernidade no sertão paulista, Bauru, São Paulo, EDUSC, 2001, 462 p. », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 19 | 2004, 19 | 2004, 256.

Référence électronique

Suely GOMES COSTA, « Lídia Maria POSSAS, Mulheres, trens e trilhos : modernidade no sertão paulista, Bauru, São Paulo, EDUSC, 2001, 462 p. », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 19 | 2004, mis en ligne le 24 juin 2004, consulté le 22 août 2017. URL : http://clio.revues.org/667

Haut de page

Auteur

Suely GOMES COSTA

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page