Skip to navigation – Site map
Dossier

Politiques féministes du nom (France, xixe-xxie siècle)

Feminist naming practices (France, 19th-20th centuries)
Florence Rochefort
p. 107-127

Abstracts

From the turn of the nineteenth to twentieth century, French feminists began to approach the question of women’s names from a perspective of equality and personal identity embracing the processes of naming, changing one’s name, and filiation, in other words considering a person’s name as linked to reputation, identity, and personality ; particular questions concerned pseudonyms, married women’s names, the titles Madame and Mademoiselle, and the transmission of one’s surname. Focusing on particular moments in the debate and campaigns relating to women’s names, this article traces a conceptual genealogy running from the Belle Époque to the early twenty-first century. The radical discourses and practices of the Belle Époque, those of Hubertine Auclert and Clémence Royer in particular, set the terms of a debate taken up by moderate feminists and state feminism in France from the 1970s on, and also by radical feminists aiming for legislative and administrative change (1985, 2002, 2012, 2013). Over and above the legal position, egalitarian practices and the inscription of women’s names in the public arena remain among the aims of French feminism.

Top of page

Excerpt

Outline

Le nom des femmes révélateur et vecteur d’inégalités et de préjugés sexistes (xixe-début xxe siècle)
Comment réformer le nom des femmes ?
Approches féministes du nom des femmes depuis les années 1970

First lines

Parler en son nom en tant que femme et au nom de toutes les femmes est un acte politique inaugural qui marque toute l’histoire des féminismes des xixe et xxe siècles. Aussi, à chaque moment fort de mobilisation pour l’émancipation des femmes, la question du nom est abordée d’un point de vue critique. Au xixe siècle, les saint-simoniennes dénoncent déjà l’usage du nom marital imposé aux femmes mariées et affirment la nécessité de se faire un nom ; au cours de la troisième République, le nom des femmes fait l’objet de maintes réflexions féministes et devient un débat public ; dans la deuxième moitié du xxe siècle et jusqu’aux premières années du xxie siècle, il s’agit encore d’une problématique caractéristique du féminisme qui compte des succès législatifs d’envergure sur ces questions (notamment la loi du 4 mars 2002 sur le nom de famille et la circulaire de février 2012 sur la suppression dans les documents administratifs des mentions nom de jeune fille, nom d’épouse ou Madame ou Ma...

Top of page

References

Bibliographical reference

Florence Rochefort, « Politiques féministes du nom (France, xixe-xxie siècle) », Clio. Femmes, Genre, Histoire [Online], 45 | 2017, 45 | 2017, 107-127.

Electronic reference

Florence Rochefort, « Politiques féministes du nom (France, xixe-xxie siècle) », Clio. Femmes, Genre, Histoire [Online], 45 | 2017, Online since 01 May 2020, connection on 24 November 2017. URL : http://clio.revues.org/13523 ; DOI : 10.4000/clio.13523

Top of page

About the author

Florence Rochefort

Florence Rochefort est chargée de recherche au CNRS au Groupe Sociétés, Religions, Laïcité (EPHE/CNRS). Spécialiste d’histoire des féminismes, elle poursuit également ses recherches sur genre, laïcités et sécularisation. Elle a publié notamment L’Égalité en marche. Le Féminisme sous la iiie République avec Laurence Klejman, Presses de la FNSP/des femmes, 1989 et Les Lois Veil avec B. Pavard et M. Zancarini-Fournel, Armand Colin, 2012. Elle a dirigé Le Pouvoir du genre. Laïcités et religions 1905-2005, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 2007, et co-dirigé Le Siècle des féminismes, Paris, Les Éditions de l’Atelier/Éditions Ouvrières, 2004, Normes religieuses et Genre, Armand Colin, 2013, et Qu’est-ce que le genre ?, Payot, 2014. Co-directrice de la revue Clio. Femmes, Genre, Histoire, elle co-dirige le Domaine d’Intérêt majeur (Région Île-de-France) « Genre Inégalité Discriminations » et elle a présidé l’Institut Émilie du Châtelet pour le développement des études sur les femmes, le sexe et le genre de 2010 à 2016. rochefort.florence[@]gmail.com

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page