Skip to navigation – Site map

Alya, alyah ou aliya (plur. alyot) : littéralement « ascension ». Désigne la montée à la Torah durant l’office et la migration vers Israël.

Ashkénaze : juif d’Europe de langue germanique (yiddish). Littéralement, « d’Allemagne ».

Aufrufen ou oyfrufen (yiddish) : appeler à lire dans la Torah.

*

Bad’han, badkhan ou badchen : amuseur public. Personnage qui animait les mariages chez les Ashkénazes.

Bar mitzvah, bar mitzva ou bar mitsva : « fils du commandement ». Désigne la majorité religieuse des garçons (13 ans) et la cérémonie religieuse de passage à l’âge adulte.

Bat mitzvah, bat mitzva ou bat mitsva : cérémonie religieuse pour les filles (12 ans).

Bedeken ou badeken (yiddish) : geste de voiler la fiancée avant le mariage.

Bethoulim : virginité (bethoula ou Bethoulah : vierge).

*

Cabale ou Kabbale : tradition ésotérique et mystique juive.

Cacher ou casher : nourriture préparée selon les règles relatives à l’alimentation et à la consommation (cacherout).

Cohen : prêtre du Temple dont l’origine remonte à Aaron, le frère de Moïse. La Cohenia désigne l’ensemble des familles sacerdotales qui ont conservé, jusqu’à aujourd’hui des traits et devoirs distinctifs.

Conservative Judaism : voir Massorti.

*

Dibbouk ou dybbouk : possession par un esprit malin ou par un défunt que l’on chasse par un exorcisme.

*

Eretz-Israël : la terre sainte ou la terre promise.

*

Gartel : « petite ceinture » (yiddish) ou ceinture pieuse portée par les hommes pour leur prière.

Gilgul ou gilgoul : « réincarnation », liée à la croyance kabbalistique en la transmigration des âmes.

Get ou guet : acte de divorce donné à l’épouse.

*

Hadassah : organisation philanthropique sioniste féminine internationale.

Hadlakah ou hadlakat : allumage des bougies du shabbat.

Haggadah ou Haggada : « récit ». La Haggadah de Pessah relate la sortie d’Égypte. Elle est lue lors du Seder.

Halakha ou Halakhah : Ensemble des prescriptions, normes et lois traditionnelles issues de la Bible et du Talmud.

Hallah : désigne la séparation d’un morceau de la pâte des pains du shabbat ainsi que le pain blanc brioché et torsadé du shabbat.

Haloutsa : divorcée léviratique, en fait dispensée d’être épousée par le frère de son défunt époux.

Hannoukah : fête des lumières durant huit jours, commémorant le rétablissement du culte dans le temple profané de Jérusalem après la révolte des Maccabées.

Hapoel Hatzaïr : le « jeune travailleur ». Premier parti sioniste socialiste fondé en Palestine en 1905.

Hashomer Hatzaïr : « la jeune garde ». Mouvement de jeunesse sioniste et socialiste née en 1913 en Pologne.

Haskalah ou haskala : mouvement des Lumières juives né au xviiie siècle.

Hassid (plur. Hassidim) : « Pieux ». Adepte du mouvement Hassidique fondé au xviiie siècle par Israël Ba’al Shem Tov (Israël ben Eliezer).

Hatan Torah : « fiancé de la Torah », jeune garçon honoré le jour de la fête de la Torah.

Histadrout : Confédération générale des travailleurs juifs au Yishouv puis en Israël.

Houppah : dais nuptial.

Ketouba ou Ketoubah : contrat de mariage qui prévoit une compensation pour la femme en cas de divorce.

Kibboutz (plur. kibboutzim) : communauté ou collectivité créée dans le Yishouv puis en Israël d’inspiration sioniste et socialiste.

Kippa : couvre-chef en forme de calotte.

Kittel (yiddish) : tunique blanche utilisée lors des grandes cérémonies et comme suaire.

Kotel : « mur ». Désigne à Jérusalem la partie du mur occidental de la vieille ville considérée comme le dernier vestige du Temple.

*

Mamzer (plur. mamzerim) : enfant né d’une liaison illicite.

Mapaï : « parti des travailleurs d’Eretz Israël ». Parti politique de gauche israélien qui a fusionné avec le parti travailliste en 1968.

Mappah (plur. mappot) : bande de tissu utilisée comme lange de circoncision et servant ensuite à envelopper le rouleau de la Torah.

Maskil (plur. maskilim) : juif éclairé.

Massorti (ou Conservative Judaism) : courant contemporain du judaïsme qui adapte l’interprétation de la Halakha à la vie moderne tout en conservant les lois et les rites traditionnels.

Meguilah : « rouleau » (voir Torah).

Michna, Michnah ou Mishnah : « enseignement ». Ensemble des traités consignant la loi orale et formant avec la Guemara, le Talmud.

Midrash (plur. midrashim) : « Étude », exégèse et méthode d’interprétation des Écritures pratiquée dans le bet midrash (« la maison d’étude »).

Midrash Rabba : Recueil de commentaires sur la Torah et les Cinq Rouleaux (Cantique des cantiques, Ruth, Lamentations, Ecclésiaste, Esther).

Mikveh ou Mikvé : bain rituel.

Minyan ou Minian : quorum de dix hommes adultes, nécessaire pour la récitation des prières publiques.

Mitnagdim : « opposants ». Désigne les opposants aux hassidim dont le plus fameux fut le Gaon de Vilna au xviiie siècle.

Mitsvah ou mitsva (plur. mitsvot: « commandement divin », obligation morale, bonne action.

Mochav (plur. mochavim) : coopérative agricole réunissant des fermes individuelles, créée dans le Yishouv, d’inspiration sioniste et socialiste.

Mohel : circonciseur.

*

Nazir : personne ayant prononcé un vœu d’ascétisme et nom du traité de la Mishna qui y est consacré.

Neder : Vœu ou déclaration par laquelle, au nom de Dieu, quelqu’un s’engage à respecter un engagement qui a force de loi.

Niddah : « séparé ». État de la femme ayant ses règles ou accouchée et nom du traité relatif aux lois régissant son statut durant ces périodes.

*

Pessah : Pâque juive qui commémore la sortie d’Égypte (période de 8 jours).

Pourim : carnaval ou fête d’Esther qui commémore la délivrance des Hébreux du « méchant » Aman, ministre d’Assuerus, qui avait projeté de les exterminer.

*

Qadosh ou kadosh : ce qui est sacré, ou saint.

*

Regalim : les trois fêtes du pèlerinage durant lesquelles, avant la destruction du Temple, les juifs devaient se rendre à Jérusalem (Pessah, Chavouot, Souccot).

Roch Hachana : nouvel an juif.

*

Seder : repas et rituel de Pessah au cours duquel est lue la Haggadah (la nuit du 15 Nissan), le récit de la sortie d’Égypte.

Séfarade ou sépharade : juif originaire de la péninsule Ibérique.

Sefer Torah : rouleau de la Torah.

Sefira (plur. sefirot) : principe ésotérique de la Kabbale. Dix sefirot expriment des degrés et formes d’émanation de Dieu.

Shabbat : « samedi ». Jour chômé consacré à Dieu soumis à de nombreuses interdictions et prescriptions rituelles.

Shekhinah ou Chekhinah : forme féminine de la présence divine.

Shéol : lieu du séjour des morts.

Sheqel ou shekel : unité de poids utilisée par les anciens Hébreux. Actuellement la monnaie d’Israël.

Sheva Brachot ou Berakhot : les sept bénédictions de mariage.

Shohet ou shoihet : abatteur rituel.

Simhat Torah : « Joie de la Torah ». Fête marquant la fin et la reprise du cycle annuel de la lecture publique de la Torah.

*

Talit, tallit, talith ou taleth (plur. talitot) : châle de prière.

Talmud : « étude », « enseignement ». Codification de la loi orale comprenant la Michna et la Guemara. Il existe deux Talmud, l’un dit de Jérusalem, l’autre dit de Babylone.

Tefilin ou tefilines : de tefilah, « prière ». Phylactères enroulés au bras et à la tête par les hommes pieux pour la prière du matin.

Tehine : prière de supplication.

Tevilah : immersion complète pour se purifier.

Torah : « enseignement », « révélation ». Désigne dans la Bible hébraïque les cinq livres formant le Pentateuque (Genèse, Exode, Lévitique, Nombres et Deutéronome) et plus largement la loi juive.

Tsitsit : franges ou tresses du châle de prière façonnées par le pratiquant.

*

Yeshiva : académie rabbinique dans laquelle on enseigne le Talmud aux étudiants.

Yihut : ascendance spirituelle du père qui signale la lignée ou la dynastie savante ou rabbinique.

Yishouv : communauté juive de Palestine avant la création de l’État d’Israël en 1948.

Yizkor : « qu’il se souvienne » ; commémoration des membres de la famille et prières pour les personnes décédées, quatre fois par an.

Yom Kippour : Jour du Grand pardon marqué par un jeûne.

*

Zakhor : « souviens-toi ! », de zakhar se souvenir.

Zemirot : chants et chansons chantées dans différentes langues les jours de fêtes.

Zohar : œuvre maîtresse de la Kabbale, exégèse ésotérique de la Torah.

Zonah : prostituée.