Navigation – Plan du site
Portraits

Rolande Trempé (1916-2016)

Michelle Perrot
p. 273-277

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Ma première rencontre avec Rolande date du printemps 1955, à Bordeaux, au congrès des sociétés savantes, que nos maîtres respectifs – Jacques Godechot, Ernest Labrousse – nous incitaient à fréquenter pour promouvoir l’histoire économique et sociale. Elle parlait des archives de Carmaux, moi, d’une grève des ouvriers métallurgistes de Torteron (Cher). Nous avons immédiatement sympathisé et beaucoup ri : le rire était pour Rolande un mode de communication.

Notre dernière rencontre eut lieu le 15 mars 2016 au bistrot de la rue du Théâtre où elle prenait ses repas, et qui se préparait à fêter ses cent ans le 31 mai suivant. « Il faut que je tienne jusque-là », me disait-elle sans angoisse particulière. Entre les deux, il y en eut bien d’autres, à Toulouse, Paris, Montpalach, sa « bergerie » de l’Aveyron, ou ailleurs, avec beaucoup de complicité, de collaboration, autour du Mouvement Social qu’à la demande de Jean Maitron nous avions rejoint, autour du groupe international d’histoire soc...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michelle Perrot, « Rolande Trempé (1916-2016) », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 44 | 2016, 44 | 2016, 273-277.

Référence électronique

Michelle Perrot, « Rolande Trempé (1916-2016) », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 44 | 2016, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 24 novembre 2017. URL : http://clio.revues.org/13335 ; DOI : 10.4000/clio.13335

Haut de page

Auteur

Michelle Perrot

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page