Navigation – Plan du site
Portraits

Daniel Fabre (1947-2016).« L’invisible initiation » en Europe, une recherche pionnière

Agnès Fine
p. 265-280

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Daniel Fabre, ethnologue de l’Europe, directeur d’études à l’EHESS, nous a quittés brutalement en janvier dernier. Nombreux sont les collègues et amis qui ont tenu à rendre hommage au grand chercheur et à l’ami chaleureux. On pourra lire dans les principales revues d’ethnologie, L’Homme, Ethnologie française, Gradhiva, Ethnographique.org des textes mettant l’accent sur tel ou tel aspect de son apport à la discipline. Pour ma part, j’ai évoqué l’ami cher et l’exceptionnel animateur de recherches collectives qu’il a été à Toulouse au Centre d’anthropologie dont il a été le co-fondateur ainsi que le rapport différencié et complexe qu’il a eu avec le « terrain » ethnologique. Mais je tiens à témoigner dans Clio d’un aspect moins connu de son œuvre, alors qu’il était pour lui tout à fait central, l’analyse de la production sociale des hommes et des femmes dans les sociétés européennes.

On sait que plusieurs décennies avant que la sociologie ne s’intéresse à la socialisation sexuée, les f...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Agnès Fine, « Daniel Fabre (1947-2016).« L’invisible initiation » en Europe, une recherche pionnière », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 44 | 2016, 44 | 2016, 265-280.

Référence électronique

Agnès Fine, « Daniel Fabre (1947-2016).« L’invisible initiation » en Europe, une recherche pionnière », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 44 | 2016, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 27 mai 2017. URL : http://clio.revues.org/13334 ; DOI : 10.4000/clio.13334

Haut de page

Auteur

Agnès Fine

Historienne et anthropologue, est directrice d’études honoraire à l’EHESS. Ses recherches ont porté sur l’anthropologie historique de la parenté. Ses principaux ouvrages concernent le parrainage, l’adoption, la nomination. Elle s’est aussi intéressée aux processus de production du masculin et du féminin dans les sociétés européennes, à travers différents thèmes ((lecture, écriture, liens familiaux, musique, sexualité), choisis par la revue Clio, Femmes, genre, histoire, dont elle est cofondatrice et membre du comité de rédaction. fine@ehess.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page