Navigation – Plan du site
Dossier

Contre la violence. Fabriquer de « bons » citoyens à Ciudad Juárez (Mexique, xxie siècle)

Combatting violence : creating “good” citizens in Ciudad Juárez (Mexico, twenty-first century)
Chiara Calzolaio
p. 117-138

Résumés

Entre 2006 et 2012, les opérations militaires de lutte contre le narcotrafic ont provoqué plus de dix mille meurtres à Ciudad Juárez, ville mexicaine frontalière des États-Unis. Dans 90 % des cas les victimes sont des hommes, majoritairement défavorisés. Des politiques publiques d’aides aux victimes, comme un fonds d’aide adressé notamment aux enfants, sont menées par des autorités qui proposent de donner des droits sociaux à des sujets qui en avaient été privés et de les aider à devenir de « bons » citoyens. Plus précisément, ces programmes cherchent moins à réparer les effets négatifs de l’action (anti)criminelle de l’État qu’à atténuer les effets criminogènes des conditions d’existence des jeunes hommes des classes populaires : des thérapies psychologiques sont mises en place et censées « corriger » une masculinité perçue comme déviante et potentiellement violente. L’acquisition de la citoyenneté passe ainsi par l’incorporation de normes de conduites genrées.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Méthodes d’enquête et objectifs du programme FANVI
Donner des droits sociaux aux plus « vulnérables »
Le genre n’est pas toujours là où on l’attend
De victimes à citoyens

Aperçu du texte

Depuis le début des opérations militaires contre le trafic de drogue initiées par l’ancien président mexicain Felipe Calderón Hinojosa dès son arrivée au pouvoir en décembre 2006, plus de 50 000 personnes ont été tuées au Mexique. En mars 2008, une opération menée au Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis, a provoqué plus de 10 000 victimes, la plupart à Ciudad Juárez, ville frontalière de 1 300 000 habitants et principal lieu de transit et de trafic de drogue dans la région. Pendant les quatre ans d’opération militaire, les chiffres des homicides et de la criminalité ont explosé dans cette ville. Formée au début du xxe siècle autour de l’industrie des loisirs pour le tourisme états-unien, la ville a toujours été considérée comme violente. Le développement du commerce de drogue et l’arrivée des armes à feu ont provoqué une première hausse de la criminalité dans les années 1990. Malgré la volonté affichée de lutter contre la criminalité associée au narcotrafic, l’opération mil...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Chiara Calzolaio, « Contre la violence. Fabriquer de « bons » citoyens à Ciudad Juárez (Mexique, xxie siècle) », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 43 | 2016, 43 | 2016, 117-138.

Référence électronique

Chiara Calzolaio, « Contre la violence. Fabriquer de « bons » citoyens à Ciudad Juárez (Mexique, xxie siècle) », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 43 | 2016, mis en ligne le 01 juin 2019, consulté le 23 mai 2017. URL : http://clio.revues.org/13178 ; DOI : 10.4000/clio.13178

Haut de page

Auteur

Chiara Calzolaio

Doctorante en anthropologie sociale et ethnologie à l’EHESS, elle s’intéresse aux manifestations contemporaines de la violence, notamment aux violences de genre et à celles liées à la criminalité organisée et à la lutte contre le narcotrafic au Mexique, en conjuguant deux niveaux d’analyse : celui des expériences corporelles, subjectives et sociales de la violence et celui de sa problématisation publique et politique. Sur ces questions elle a notamment publié : « “Toi aussi, tu es venue pour les mortes ?” Figures de l’horreur et de la compassion autour de la violence à Ciudad Juarez », in Didier Fassin et Jean-Sébastien Eideliman (dir.), Économies morales contemporaines, Paris, La Découverte, 2012, p. 95-114 ; « Les féminicides de Ciudad Juárez. Reconnaissance institutionnelle, enjeux politiques et moraux dans la prise en charge des victimes », Problèmes d’Amérique Latine, n° 84, 2012, p. 61-76.
chiara.calzolaio@gmail.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page