Skip to navigation – Site map
Documents

Revendiquer des droits politiques au Nigéria. Le Women Movement dans les années 1950

Campaigning for political rights in Nigeria: the Women Movement in the 1950s
Sara Panata
p. 174-183

Abstracts

In 1956, the revision of the Nigerian Constitution was seen by the Women Movement of Nigeria (WM) as an opportunity to campaign for the political inclusion of women. The article Allocation system for women, written in 1954 by Mrs Elizabeth Adekogbe, president of the WM, highlights the political rights which these women were claiming, namely universal suffrage and the right to stand for election. These claims however divided the country’s women, who might have different conceptions of their political emancipation depending on their political allegiance. These divisions suggest that we should rethink the umbrella category “women of Nigeria” and rather explore the broad spectrum of women’s political demands, which were largely inspired by Western debates on women’s suffrage. Consequently, the article also allows us to question any parallelism with Western suffragist campaigns and the concept of “citizenship”, as well as its use or non-use by these African women.

Top of page

Excerpt

Outline

Un système électoral à réformer
Les responsabilités politiques, un sujet qui divise les femmes
Citizen et citizenship, des concepts ambivalents

First lines

Comme ailleurs en Afrique de l’Ouest, les années 1950 sont marquées au Nigéria par l’émergence de débats sur l’accès des femmes aux responsabilités politiques, en particulier au droit de vote. Dans ces années-là, sous la pression des partis politiques locaux, Nigérians et Britanniques entament une révision du mode de gouvernement de la colonie, déclenchant une série de conférences constitutionnelles qui se poursuivent jusqu’en 1960, date de l’indépendance du pays. Une partie des Nigérianes de l’espace yoruba, au sud-ouest du pays, perçoit ce moment de réformes comme l’occasion pour elles de se mobiliser afin d’obtenir une constitution qui leur soit plus favorable en leur reconnaissant certains droits politiques, avant tout l’accès au suffrage et à l’éligibilité.

Le document présenté ici se penche sur les revendications politiques dont les Nigérianes du parti politique féminin Women Movement of Nigeria (WM) se font les porte-paroles. Il présente les réformes électorales demandées par...

Top of page

References

Bibliographical reference

Sara Panata, « Revendiquer des droits politiques au Nigéria. Le Women Movement dans les années 1950 », Clio. Femmes, Genre, Histoire [Online], 43 | 2016, 43 | 2016, 174-183.

Electronic reference

Sara Panata, « Revendiquer des droits politiques au Nigéria. Le Women Movement dans les années 1950 », Clio. Femmes, Genre, Histoire [Online], 43 | 2016, Online since 01 June 2019, connection on 30 May 2017. URL : http://clio.revues.org/12988 ; DOI : 10.4000/clio.12988

Top of page

About the author

Sara Panata

Doctorante au CNRS, en partenariat avec l’IMAF et l’IFRA Nigeria. Elle s’intéresse aux mobilisations féminines et aux dynamiques de construction de genre à l’époque coloniale et postcoloniale. Après une première recherche axée sur la ville d’Ibadan, elle travaille désormais sur le sud du Nigéria. Ses recherches portent sur l’engagement politique et socio-économique des femmes aux échelles locale, nationale et internationale. Elle emploie, entre autres, une approche prosopographique, accordant une attention particulière à la représentation de ces femmes au travers de l’analyse des photos et des vêtements.
sarapanata@gmail.com

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page