Navigation – Plan du site

Sous la citoyenneté, le genre

Pascale Barthélémy et Violaine Sebillotte Cuchet
p. 7-22

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Le suffrage, mais encore
Au-delà du politique : des citoyennetés sociales
La citoyenneté « étatique-nationale » en question

Aperçu du texte

Largement déterminée par la « scène primitive » de la Révolution française, notre conception de la citoyenneté est encore souvent associée à l’exercice des droits de suffrage et d’éligibilité. Le moment révolutionnaire, en abolissant les privilèges d’Ancien Régime et en promulguant la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, a, de fait, fondé une citoyenneté juridique définie par un ensemble de droits « naturels », civils et politiques. Or l’histoire des femmes et du genre, comme les travaux de sciences politiques, ont profondément renouvelé les contours de ce que l’on peut entendre par citoyenneté. Il n’est plus question aujourd’hui « d’une » citoyenneté mais de citoyennetés plurielles, politique mais aussi sociale, économique, culturelle. Celle-ci ne renvoie plus seulement à un statut, à un ensemble de droits accordés à des « nationaux » juridiquement reconnus comme tels par un État, mais à des usages, des pratiques, des sentiments d’appartenances variables en fonction des...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pascale Barthélémy et Violaine Sebillotte Cuchet, « Sous la citoyenneté, le genre  », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 43 | 2016, 43 | 2016, 7-22.

Référence électronique

Pascale Barthélémy et Violaine Sebillotte Cuchet, « Sous la citoyenneté, le genre  », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 43 | 2016, mis en ligne le 07 septembre 2016, consulté le 30 avril 2017. URL : http://clio.revues.org/12912

Haut de page

Auteurs

Pascale Barthélémy

Maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’École normale supérieure de Lyon et membre du Laboratoire de recherches historiques Rhône-Alpes (LARHRA). Elle travaille sur l’histoire des femmes et du genre en Afrique à l’époque coloniale. Après une thèse consacrée à la scolarisation des premières institutrices et sages-femmes africaines en Afrique occidentale française (AOF), elle s’intéresse actuellement aux questions de politisation et de citoyenneté dans les colonies africaines françaises au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Elle a publié, entre autres, Africaines et diplômées à l’époque coloniale (1918-1957), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010 ; « Je suis une Africaine… j’ai vingt ans. Écrits féminins et modernité en Afrique occidentale française (c. 1940 – c. 1950) », Annales, Histoire, Sciences sociales, 64e année, 2009, n° 4, p. 825-852 et coordonné le numéro 33 de Clio. Histoire, Femmes et Sociétés, « Colonisations », printemps 2011, avec Luc Capdevila et Michelle Zancarini-Fournel.
barthelemypascale@yahoo.fr

Articles du même auteur

Violaine Sebillotte Cuchet

Professeure d’histoire ancienne à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre de l’UMR 8210 – Anhima (anthropologie et histoire des mondes antiques – anima.fr). Elle a d’abord travaillé sur la question de l’attachement à la cité (communauté et territoire) à travers une étude des diverses interprétations antiques de la « patrie » grecque : Libérez la patrie ! Patriotisme et politique en Grèce ancienne, Belin, 2006. Elle a ensuite poursuivi ses recherches en histoire du genre et a coédité divers collectifs, ainsi : Problèmes du genre en Grèce ancienne, Publications de la Sorbonne, 2007 (avec N. Ernoult), Hommes et femmes dans l’Antiquité grecque et romaine. Le genre : méthode et documents, Paris, A. Colin, 2011 (avec S. Boehringer) et Des femmes en action. L’individu et la fonction, Métis, h.s. 1, 2013 (avec S. Boehringer). Elle s’est particulièrement intéressée aux méthodes et problématiques des études de genre en histoire ancienne (voir son article « Régimes de genre et Antiquité grecque classique » Annales HSS, 67, 2012, p. 573-603). Elle développe actuellement des recherches sur les femmes nommées notamment dans le contexte des échanges économiques. Elle a coordonné le numéro 31 de Clio. Histoire, Femmes et Sociétés, « Érotiques », printemps 2010, avec Sylvie
Steinberg.Violaine.Sebillotte@univ-paris1.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page