Navigation – Plan du site
Clio a lu

Sandra Boehringer (textes réunis et présentés par), Louis-Georges Tin (coll.), Homosexualité. Aimer en Grèce et à Rome

Paris, Les Belles Lettres, 2010
Florence Gherchanoc
p. 243-244
Référence(s) :

Sandra Boehringer avec la collaboration de Louis-Georges Tin (textes réunis et présentés par), Homosexualité. Aimer en Grèce et à Rome, Paris, Les Belles Lettres, 2010, 316 p.

Texte intégral

  • 1 Voir, en dernier lieu, T.K. Hubbard (ed.), A Companion to Greek and Roman Sexualities, Oxford, Wi (...)

1Ce petit livre engagé propose une anthologie de textes grecs et latins relatifs au désir et à la sexualité, à l’érotisme et, plus particulièrement, à l’homosexualité, un concept né au xixe siècle et sans équivalent direct grec ou latin. Alors que se multiplient, ces dernières années (au moins depuis la fin du xxe siècle), les travaux de recherche sur ces thématiques1, le plus souvent dans le cadre d’analyses consacrées à la construction des rapports de genre, l’objet dudit recueil est de « faire accéder un vaste public à certains documents longtemps censurés ou partiellement traduits » (p. xvii) et de mettre en exergue quels critères, différents des nôtres, « prévalaient dans l’évaluation morale des pratiques » sexuelles par les Anciens, ainsi que les écarts qui existent entre eux et nous. À cet égard, pour orienter un lecteur curieux, quelques suggestions bibliographiques sur la sexualité sont mentionnées après l’introduction.

2Le florilège est précédé d’un entretien avec le psychanalyste lacanien Jean Allouch, qui co-dirige la collection « Les grands classiques de l’érotologie moderne » aux Éditions Epel. Après un rappel des liens anciens entre l’Antiquité et la psychanalyse, celui-ci porte plus spécifiquement sur l’amour, Erôs, la définition des pulsions et des « perversions » sexuelles par Freud, Lacan et la psychanalyse aujourd’hui sous l’angle de la norme et de l’identité de genre (ou de l’identification sexuée) dans nos sociétés modernes occidentales.

3Le recueil de textes anciens, quant à lui, encadré par un prologue sur la question des origines du désir et de l’amour et par un addendum sur l’homosexualité féminine, est subdivisé en quatre sections thématiques, précédées chacune d’un bref propos liminaire : « Les discours des savants » sur l’usage des plaisirs et leur conformité ou non aux normes définies par une société donnée ; « Les valeurs et les modèles » dans le monde des dieux et chez les humains ; « Paroles vives : de la violence au rire » sur la place de l’amour et du désir dans les pratiques de dérision ; « Célébrer l’amour » sur la puissance d’Éros et ses liens avec la beauté. Chaque extrait est rapidement contextualisé (chronologie et objet du discours). Certains d’entre eux ont bénéficié d’une nouvelle traduction. Des notices consacrées à leurs auteurs sont regroupées en fin d’ouvrage.

4Plaisant à lire, dans l’ordre ou non, cette anthologie s’avère utile pour amorcer une réflexion en dilettante sur la question de la pulsion érotique, sur celle des relations sexuelles codifiées, valorisées ou dépréciées, en fonction des types de discours produits par les Anciens. En apparence, offert à un large public, le livre pourrait pourtant laisser sur leur faim tous ceux qui souhaiteraient des commentaires, même succincts, de chaque texte choisi, explicitant précisément, par exemple, en quoi les pratiques érotiques et leur catégorisation relèvent d’une construction culturelle. Néanmoins, ce recueil invite heureusement et implicitement à repenser les formes de sexualité et les relations homo-érotiques dans l’Antiquité grecque et romaine.

Haut de page

Notes

1 Voir, en dernier lieu, T.K. Hubbard (ed.), A Companion to Greek and Roman Sexualities, Oxford, Wiley-Blackwell, 2014.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Florence Gherchanoc, « Sandra Boehringer (textes réunis et présentés par), Louis-Georges Tin (coll.), Homosexualité. Aimer en Grèce et à Rome », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 42 | 2015, 42 | 2015, 243-244.

Référence électronique

Florence Gherchanoc, « Sandra Boehringer (textes réunis et présentés par), Louis-Georges Tin (coll.), Homosexualité. Aimer en Grèce et à Rome », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 42 | 2015, mis en ligne le 05 février 2016, consulté le 24 juin 2017. URL : http://clio.revues.org/12839

Haut de page

Auteur

Florence Gherchanoc

Université Paris Diderot-Paris 7

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page