Navigation – Plan du site
Documents

Les Trois Âges et la Mort du peintre Hans Baldung (XVIe siècle)

The three ages of death: old women and sexuality in sixteenth-century representations, based on the example of the painter Hans Baldung
Lynn Botelho
Traduction de Alice Bourgeois
p. 191-201

Résumés

L’article étudie les relations étroites, aux débuts de l’époque moderne, entre la représentation des femmes âgées et des sorcières, à partir du tableau de Hans Baldung, Les Trois Âges et la Mort. Il s’intéresse au cycle de vie féminin qui définit les femmes par rapport aux hommes comme vierges, mères, puis veuves. Il se penche en dernier lieu sur la peur qui entoure la sexualité des femmes âgées au début de l’époque moderne.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Les vieilles femmes et les âges de la vie dans l’art de Baldung
Vieilles femmes et sorcières
Les vieilles femmes et la sexualité
Les vieilles femmes et la médecine

Aperçu du texte

Au début de l’époque moderne, les femmes sont d’abord définies par leur fécondité. Leur appartenance de genre est donc étroitement dépendante de leur âge. Rien ne l’illustre mieux que la triade de la fécondité employée pour les décrire : la femme était vierge, mère, puis veuve. Son identité sociale et légale dépendait de ses rapports aux hommes. Jeune fille, elle était définie par son immaturité sexuelle et l’absence d’époux. Une fois mère, elle se trouvait au sommet du cycle de sa vie de femme. Elle avait des rapports sexuels et, dans l’idéal, donnait naissance à des enfants sous la tutelle de son mari. Enfin, lorsqu’elle était veuve, son statut marital continuait de la définir. Mais il était cette fois marqué par l’absence du mari défunt : inféconde, sa sexualité était considérée comme vide de sens. L’Allemagne, tout comme les autres pays protestants du nord de l’Europe, ont mis particulièrement l’accent sur la procréation : privant les femmes de la possibilité de mener une vie da...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lynn Botelho, « Les Trois Âges et la Mort du peintre Hans Baldung (XVIe siècle) », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 42 | 2015, 42 | 2015, 191-201.

Référence électronique

Lynn Botelho, « Les Trois Âges et la Mort du peintre Hans Baldung (XVIe siècle) », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 42 | 2015, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 16 octobre 2017. URL : http://clio.revues.org/12812 ; DOI : 10.4000/clio.12812

Haut de page

Auteur

Lynn Botelho

Lynn Botelho est professeure d’histoire et directrice des études sur les femmes et le genre à l’Université d’Indiana, en Pennsylvanie. Ses travaux portent sur la vieillesse en Europe, au début de l’époque moderne. Elle a notamment publié Old Age and the English Poor Law, 1500-1700, Power and Poverty: Old Age in Pre-Industrial Society et Women and Ageing in Britain since 1500. Botelho@iup.edu

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page