Navigation – Plan du site
Dossier

Sexualité juvénile sous contrôle dans les écoles secondaires maliennes (1960-1970)

Controlling youthful sexuality in Mali’s high schools (1960s and 1970s)
Ophélie Rillon
p. 77-97

Résumés

Dans le Mali des années 1960-1970, la question de la sexualité des élèves du secondaire a constitué un enjeu politique crucial. Alors qu’émergeait en milieu urbain « une culture juvénile adolescente » favorisée par la sociabilité scolaire, l’idéal d’une jeunesse disciplinée et aux ordres du Parti accentua l’encadrement des comportements juvéniles et la traque de leurs relations charnelles. En examinant l’évolution des dispositifs de contrôle de la sexualité juvénile au cours de ces deux décennies, cet article montre comment l’autonomie sexuelle des scolaires a suscité des peurs profondément genrées auxquelles des réponses diverses furent apportées. On observe ainsi le passage d’une gestion exclusivement répressive à un encadrement sanitaire et éducatif faisant reposer sur les filles – plus que sur les garçons – l’intériorisation des normes et des recommandations en matière de comportements sexuels.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

« On était quand même des jeunes filles… on avait nos petits copains ! ». Sociabilités amoureuses au tournant des indépendances
Panique morale des adultes face à la sexualité juvénile masculine (1967-1968)
Responsabiliser les filles ! Éducation sexuelle et contraception dans les années 1970

Aperçu du texte

« Les filles écolières deviennent quasi-totalité prostituées [sic] ». Cette allégation, formulée par un journal musulman soudanais en 1957, témoigne des violentes réactions suscitées par la scolarisation des filles en Afrique occidentale française (AOF). L’assimilation de l’école à un lieu de débauche sexuelle pour les jeunes filles n’était certes pas un phénomène nouveau à la fin des années 1950. Dès l’origine, de telles rumeurs ont accompagné la politique scolaire initiée par l’administration coloniale dans l’entre-deux-guerres. La romancière sénégalaise Mariama Ba se souvient ainsi que, dans les années 1940, l’école était accusée de transformer « les filles en diablesses qui détournent les hommes du droit chemin » ; et l’historienne Pascale Barthélémy rapporte le conseil formulé par une mère dahoméenne à sa fille en partance pour l’école normale de Rufisque (Sénégal) : « Amélie il faut toujours porter ta culotte hein ! ! ». Le problème ainsi soulevé par les adultes était que l’en...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ophélie Rillon, « Sexualité juvénile sous contrôle dans les écoles secondaires maliennes (1960-1970) », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 42 | 2015, 42 | 2015, 77-97.

Référence électronique

Ophélie Rillon, « Sexualité juvénile sous contrôle dans les écoles secondaires maliennes (1960-1970) », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 42 | 2015, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 23 août 2017. URL : http://clio.revues.org/12757 ; DOI : 10.4000/clio.12757

Haut de page

Auteur

Ophélie Rillon

Ophélie Rillon est chargée de recherche au CNRS (LAM-Bordeaux). Elle étudie les rapports de genre dans les luttes sociales et politiques au Mali. Elle est membre du comité éditorial du projet collectif « Maitron Afrique ». Ses travaux portent sur l’étude du politique et du militantisme appréhendés sous l’angle du corps, des identités sexuées, des trajectoires biographiques et de l’intime. Elle a notamment publié des articles sur ces sujets dans des ouvrages collectifs et les revues Genèses et Hypothèses. ophelie.rillon@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page