Navigation – Plan du site
Regards complémentaires

(Re)Construire la démocratie sans les femmes. Genre et politique dans la Roumanie postcommuniste

(Re)Building democracy without women: gender and politics in postcommunist Romania
Ionela Băluţă
p. 187-200

Résumés

La (re)construction démocratique de l’espace politique roumain après la chute du régime communiste est marquée par une très faible présence des femmes dans les institutions politiques. Cet article interroge cet « évanouissement » des femmes, en le mettant en rapport à la fois avec les logiques de (re)configuration des élites politiques postcommunistes et avec la (re)construction des représentations et des rôles de genre, insistant notamment sur le caractère inaudible et illégitime de la revendication égalitaire dans la Roumanie d’après 1989.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Une question inscrite dans une historiographie en expansion
Un détour nécessaire par le régime communiste : l’égalité en marche ?
Postcommunisme et politique au masculin : la (re)configuration des élites politiques
La (re)construction des représentations et des rôles de sexe et de genre

Aperçu du texte

Nombreuses à l’Assemblée nationale (MAN) et dans les structures administratives et politiques sous le régime communiste, les femmes sont plutôt rares dans les institutions de représentation politique de la première décennie de reconstruction de la démocratie. Au niveau du Parlement, la présence des femmes chute de 33% dans les années 1980 à 4,6% dans la première législature « démocratique » (1990). De même, alors qu’elles étaient six auparavant, les femmes sont quasi-absentes dans les six premiers cabinets postcommunistes. Certes on ne saurait comparer une institution politique d’un régime totalitaire prétendument démocratique avec celle d’un régime (même si fragilement) démocratique. Néanmoins, la marginalisation politique des femmes dans la Roumanie postcommuniste est bien réelle. Cet article propose quelques pistes d’explication, insistant notamment sur les logiques de (re)configuration des élites politiques postcommunistes et sur la (re)construction des représentations et des rô...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ionela Băluţă, « (Re)Construire la démocratie sans les femmes. Genre et politique dans la Roumanie postcommuniste », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 41 | 2015, 41 | 2015, 187-200.

Référence électronique

Ionela Băluţă, « (Re)Construire la démocratie sans les femmes. Genre et politique dans la Roumanie postcommuniste », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 41 | 2015, mis en ligne le 17 juin 2017, consulté le 30 avril 2017. URL : http://clio.revues.org/12428 ; DOI : 10.4000/clio.12428

Haut de page

Auteur

Ionela Băluţă

Maître de conférences, Faculté de Sciences Politiques, Université de Bucarest. Docteure en sociologie de l’EHESS (Paris), ses thèmes de recherche sont, dans une perspective interdisciplinaire : la construction sociale et politique du genre ; les rapports entre hygiénisme, genre et nation ; les débuts du féminisme roumain ; le genre des idéologies politiques ; la représentation politique des femmes dans la Roumanie postcommuniste ; les politiques de l’égalité des chances. Dernières publications : La Bourgeoise respectable. Réflexion sur la construction d’une nouvelle identité féminine dans la seconde moitié du xixe siècle roumain, 2008 ; « Désimplication volontaire des femmes/monopole des hommes : féminité et masculinité à l’aune du politique dans la Roumanie actuelle », in Matthieu Gateau et Maud Navarre (dir.), Quoi de neuf depuis la parité ? Du genre dans la construction des rôles politiques, 2013. ionelabaluta@yahoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page