Navigation – Plan du site
Regards complémentaires

Backlash post-stalinien en Pologne

Post-Stalinist backlash in Poland
Dobrochna Kałwa
Traduction de Geneviève Knibiehler
p. 165-174

Résumés

Cet article analyse la situation des femmes dans la Pologne post-stalinienne à partir de la notion féministe de backlash utilisée par Susan Faludi à propos de l’Amérique des années 1980. Dans le cas polonais, le backlash concerne la participation des femmes au marché du travail et les discours sur les rôles sociaux qu’elles doivent assumer. Il est un élément d’une nouvelle stratégie de légitimation du pouvoir communiste qui donne la preuve de son caractère national et traditionnel en restaurant un ordre de genre en matière de sphère privée et de famille. Avec comme conséquence le fait que la situation des femmes se définit par la coexistence ambiguë d’émancipation et de tradition.

Haut de page

Notes de la rédaction

Traduit de l’anglais par Geneviève Knibiehler

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Backlash – une notion américaine dans la Pologne socialiste
Backlash sur les lieux de travail
Retour à la sphère privée

Aperçu du texte

En 1960, à l’occasion du 50e anniversaire de la Journée internationale des femmes, la division de Łódź de la Ligue des femmes publie un livre intitulé Pour les femmes seulement. Dans cet ensemble d’articles, de mémoires et de biographies, figure un essai au titre épique, « La plus grande guerre des femmes contre le temps », rédigé par le jeune écrivain Andrzej Brycht. Il y est question de ce qu’endurent les femmes sous le joug du travail domestique, et l’auteur cite en exemple la pénible épreuve de la lessive. Le récit dramatisé du lavage du linge à la main, activité épuisante et chronophage, amène le lecteur au sujet central de cet essai : un système de location de machines à laver électriques et son impact supposé sur la vie des femmes. Dans certaines usines de Łódź, les assemblées de travailleurs ont décidé d’introduire ce programme innovant : pour une somme modique, une ouvrière peut emporter chez elle une machine à laver le linge. Bientôt, écrit Brycht, l’image de femmes poussa...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dobrochna Kałwa, « Backlash post-stalinien en Pologne », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 41 | 2015, 41 | 2015, 165-174.

Référence électronique

Dobrochna Kałwa, « Backlash post-stalinien en Pologne », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 41 | 2015, mis en ligne le 17 juin 2017, consulté le 25 mars 2017. URL : http://clio.revues.org/12412 ; DOI : 10.4000/clio.12412

Haut de page

Auteur

Dobrochna Kałwa

Historienne, est associée à l’Institut d’histoire de l’Université de Varsovie. Ses recherches portent sur l’histoire orale, l’histoire des femmes en Europe au xxe siècle, la méthodologie des approches de genre, les violences sexuelles de guerre en Pologne, la mémoire dans les pays postcommunistes, les migrations de femmes en Europe. Parmi ses publications récentes : Migration als Ressource. Zur Pendelmigration polnischer Frauen in Privathaushalte der Bundersrepublik (2009, avec S. Metz-Göckel et S. Münst) ; « Between Emancipation and Traditionalism. The Situation of Women and the Gender Order in Poland after 1945 », in S. Hering (ed.), Social Care under State Socialism (1945-1989). Ambitions, Ambiguities, and Mismanagement (2009). d.kalwa@uw.edu.pl

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page