Navigation – Plan du site
Dossier

Travail domestique et construction du socialisme en URSS d’après les enquêtes de budget-temps

Domestic work and the construction of socialism in the USSR, as reflected in contemporary time-budget surveys
Martine Mespoulet
p. 21-40

Résumés

Après la révolution d’Octobre 1917, la transformation des rapports sociaux entre les sexes a été placée au cœur du projet bolchevik de construction du socialisme en Russie. De nouvelles formes d’organisation de la vie domestique, du travail et de la société transformeraient les relations entre les hommes et les femmes. Afin que les femmes puissent participer à égalité avec les hommes aux activités de production et de la sphère publique, il était indispensable de libérer les femmes des tâches domestiques en transférant celles-ci dans la sphère des services collectifs. Qu’en fut-il dans la réalité ? Les enquêtes sur les emplois du temps des familles, appelées enquêtes de budget temps, qui ont été réalisées en URSS au début des années 1920 puis à la fin des années 1960 et au début des années 1970, permettent de juger de la réalité de l’évolution des rôles sociaux derrière les discours dans la Russie soviétique.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Usages du temps et rapports sociaux entre les sexes au début des années 1920
Des enquêtes novatrices sur les usages du temps
Un outil pour analyser les transformations des relations au sein de la famille
Mesurer le travail domestique
Quantifier la valeur du travail domestique
Une comparaison entre groupes sociaux
Évolution de la répartition des tâches domestiques entre 1920 et 1970

Aperçu du texte

Au début des années 1920, les femmes ne constituaient qu’une faible minorité au sein du parti bolchevik. Fortes des luttes menées dans la période prérévolutionnaire, elles défendirent âprement l’égalité entre les sexes dans tous les domaines de la vie publique et de la vie privée. Alexandra Kollontai, commissaire du peuple à l’Assistance publique de novembre 1917 à mars 1918, créa, avec Inessa Armand, un Département des femmes au sein du Parti en 1919 et reste un symbole des luttes menées à l’intérieur de celui-ci pour l’égalité des rapports sociaux entre les sexes. De fait, le discours des bolcheviks, du moins celui des plus radicaux, dressait un avenir radieux pour les femmes. De nouvelles formes d’organisation de la vie domestique et de la vie sociale transformeraient les relations entre les sexes dans la société socialiste et dans sa forme achevée, le communisme. Les femmes participeraient pleinement, à égalité avec les hommes, aux activités de la production et de la sphère publ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Martine Mespoulet, « Travail domestique et construction du socialisme en URSS d’après les enquêtes de budget-temps », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 41 | 2015, 41 | 2015, 21-40.

Référence électronique

Martine Mespoulet, « Travail domestique et construction du socialisme en URSS d’après les enquêtes de budget-temps », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 41 | 2015, mis en ligne le 17 juin 2017, consulté le 28 juin 2017. URL : http://clio.revues.org/12336 ; DOI : 10.4000/clio.12336

Haut de page

Auteur

Martine Mespoulet

Professeure de sociologie à l’Université de Nantes. Elle mène des recherches sur l’histoire des sciences et sur la relation entre science et État sous le communisme. Elle a publié notamment, aux Éditions de l’INED, Construire le socialisme par les chiffres. Enquêtes et recensements en URSS de 1917 à 1991 (2008) et, aux Éditions La Découverte, avec Alain Blum, L’Anarchie bureaucratique. Statistique et pouvoir sous Staline (2003). martine.mespoulet@univ-nantes.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page