Navigation – Plan du site
Compléments en ligne : Clio a lu

François Poulain de la Barre, De l’égalité des deux sexes. De l’éducation des dames ; De l’excellence des hommes

Paris, Librairie philosophique J. Vrin (Bibliothèque des textes philosophiques ; Textes cartésiens), 2011, 426 p.
Claudia Opitz
p. 304a à 304a
Référence(s) :

François Poulain de la Barre, De l’égalité des deux sexes. De l`éducation des dames ; De l’excellence des hommes, édition, présentation et notes par Marie-Frédérique Pellegrin, Paris, Librairie philosophique J. Vrin (Bibliothèque des textes philosophiques ; Textes cartésiens), 2011, 426 p.

Texte intégral

1Dans la Querelle des femmes, il n’y a guère d’auteur plus connu et disputé que F. Poulain de la Barre. Il était pourtant impossible de lire ses textes dans une édition moderne, surtout son traité (ironique) sur l’excellence des hommes. Fort à propos, Marie-Frédérique Pellegrin nous présente une édition complète et commentée des trois textes de cet auteur, pourvue d`une introduction aussi bien informée qu’informative. Cette quarantaine de pages sur « Poulain de la Barre : Un féminisme philosophique » réunit et présente d’abord la discussion scientifique récente sur cet auteur cartésien et en même temps pointe la question centrale que soulève depuis longtemps son féminisme : son attitude et son argumentation étaient-elles dues à l’application d’un certain cartésianisme ou représentaient-elles une attitude originale et personnelle ? Quelles seraient alors les sources de ce féminisme au masculin ? Ce qui est sûr, c’est que de la Barre a pris le parti, comme le dit M.-F. Pellegrin, du droit et de l’égalité contre la galanterie. « Chez Poulain, d’ailleurs, les femmes s’ennuient quand on badine et veulent que la conversation sérieuse reprenne au plus vite » (p. 15).

2M.-F. Pellegrin présente alors en détail les relations entre cartésianisme et féminisme, y compris une question intéressante : Descartes lui-même avait-il des idées féministes ou tout au moins genrées (p. 28-37) ? Elle nous rappelle en outre la radicalité et l’originalité de Poulain de la Barre à propos de la situation (inférieure) des femmes et des moyens d’y mettre fin – par l’éducation des femmes d’abord, par la démystification des préjugés religieux et idéologiques ensuite : « Comme l’auteur le souligne lui-même, la question des femmes sert à décider de quantité d’autres questions curieuses, principalement dans la Morale, la Jurisprudence, la Théologie et la Politique, dont on peut parler librement dans un livre » (p. 21).

3Après cette très belle et très informative introduction générale, les introductions aux textes mêmes de Poulain de la Barre restent quant à elles relativement courtes, réduites à deux ou trois pages, et on aimerait que ces explications y aient été un peu plus développées et moins éparses, surtout en ce qui concerne le troisième traité sur l’excellence des hommes, texte qui a toujours irrité la réception féministe. Néanmoins, l’édition des trois textes, bien commentée et dotée d’une bibliographie étoffée (et d’un petit index nominum), va certainement aider à retrouver et remettre en valeur les idées et les écrits de cet homme de lettres radical et féministe qu’était F. Poulain de la Barre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claudia Opitz, « François Poulain de la Barre, De l’égalité des deux sexes. De l’éducation des dames ; De l’excellence des hommes », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 40 | 2014, 40 | 2014, 304a à 304a.

Référence électronique

Claudia Opitz, « François Poulain de la Barre, De l’égalité des deux sexes. De l’éducation des dames ; De l’excellence des hommes », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 40 | 2014, mis en ligne le 15 janvier 2015, consulté le 20 juillet 2017. URL : http://clio.revues.org/12231

Haut de page

Auteur

Claudia Opitz

Université de Bâle

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page