Navigation – Plan du site
Clio a lu

Marc Pataut, Humaine, textes de Jean-François Chevrier, Véronique Nahoum-Grappe, Philippe Roussin et Pia Viewing

Cherbourg, Le Point du jour, 2012
Michelle Zancarini-Fournel
p. 341
Référence(s) :

Marc Pataut, Humaine, textes de Jean-François Chevrier, Véronique Nahoum-Grappe, Philippe Roussin et Pia Viewing, Cherbourg, Le Point du jour, 2012, ill.

Texte intégral

1Ce magnifique livre du photographe Marc Pataud, produit d’une résidence de recherche et de création au Centre régional de la photographie du Nord-Pas-de-Calais initiée par sa responsable Pia Viewing entre 2008 et 2011, est accompagné de textes de chercheuses et de chercheurs. Les titres des contributions de Véronique Nahoum-Grappe « Le genre de l’atmosphère » et de Jean-François Chevrier « Portrait, regard, image du peuple » rendent compte du sens profond de l’ouvrage qui s’ouvre sur les paysages miniers du Nord marqués par les terrils et les corons d’autrefois, bien longtemps après la fermeture des mines. La couverture présente en gros plan rapproché, sourire en coin, un superbe visage de femme que l’on retrouve en pied, nue, à la fin du livre. On lit toute l’attention et l’empathie du photographe pour les trois femmes dont la vie est marquée par le chômage et la précarité, qu’il a longuement côtoyées à Douchy-les-Mines – avant de les fixer sur la pellicule – « Trois ans pour faire un portrait », écrit Philippe Roussin.

2Ce livre nous parle du quotidien de ces trois femmes, dans le temps de l’après désindustrialisation, celui du chômage de longue durée des hommes comme du temps haché, contraint, mais en fin de compte structurant et générateur de certaines formes de liberté pour les femmes qui, en dépit des aléas divers, tiennent et font tenir la famille. La formule “C’est la vie” qu’elles emploient est le bilan raisonné des difficultés rencontrées et surmontées. Marc Pataud revisite de ce fait l’enquête trentenaire d’Olivier Schwartz sur Le monde privé des ouvriers (du Nord aussi). Avec ses clichés respectueux des visages et des corps, le photographe construit une esthétique spécifique qui s’apparente à la sculpture. Cette attention extrême accordée par lui de longue date aux “gens de peu” exclut tout misérabilisme ou populisme et explique le titre de l’ouvrage, Humaine, qui relie (au sens de créer du lien) portraité-e-s et photographe, lectrices et lecteurs, à une commune humanité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michelle Zancarini-Fournel, « Marc Pataut, Humaine, textes de Jean-François Chevrier, Véronique Nahoum-Grappe, Philippe Roussin et Pia Viewing », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 38 | 2013, 38 | 2013, 341.

Référence électronique

Michelle Zancarini-Fournel, « Marc Pataut, Humaine, textes de Jean-François Chevrier, Véronique Nahoum-Grappe, Philippe Roussin et Pia Viewing », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 38 | 2013, mis en ligne le 15 janvier 2014, consulté le 23 mars 2017. URL : http://clio.revues.org/11739

Haut de page

Auteur

Michelle Zancarini-Fournel

Michelle Zancarini-Fournel est professeure émérite d’histoire contemporaine à l’université Lyon 1, membre du Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes. Elle a récemment publié, Luttes de femmes. Un siècle d’affiches féministes (avec Bibia Pavard), Paris, Éditions Les Échappés, 2013 ; Les lois Veil. Contraception 1974, IVG 1975, Paris, Colin, coll. « U-Les événements fondateurs », 2012 (avec Bibia Pavard et Florence Rochefort) ; Engagements, rébellions et genre dans les quartiers populaires en Europe (1968-2005), Paris, Éditions des archives contemporaines, 2011 (co-dir. avec Sophie Béroud, Boris Gobille et Abdellali Hajjat) ; La France du temps présent (1945-2005), Paris, Belin, 2010 (avec Christian Delacroix) ; Le Moment 68, une histoire contestée, Paris, Seuil, 2008.
Université de Lyon I / UMR LARHRA
michelle.zancarini-fournel@wanadoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page