Navigation – Plan du site
Document

Le festin des trois dames de Paris

Danièle ALEXANDRE-BIDON
p. 186-188

Résumés

Les Parisiennes du XIIIe siècle ont mauvaise réputation. Non contentes de mal se tenir à table, elles se gavent et s'enivrent, parlent des vins en professionnelles de l'œnologie, suggérant une longue expérience de beuveries, et, surtout, se passent des hommes pour festoyer. Exclus de la convivialité féminine, ceux-ci se vengent en vers : c'est l'objet d'un poème comique, un fabliau, qui leur promet un sort funeste : le coma éthylique des trois dames de Paris les fait enterrer vives au cimetière des Innocents ! Encore une leçon de morale, sous couvert d'en rire, aux femmes qui ne veulent pas se contenir…

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Danièle ALEXANDRE-BIDON, « Le festin des trois dames de Paris », Clio. Histoire‚ femmes et sociétés [En ligne], 14 | 2001, 14 | 2001, 186-188.

Référence électronique

Danièle ALEXANDRE-BIDON, « Le festin des trois dames de Paris », Clio. Histoire‚ femmes et sociétés [En ligne], 14 | 2001, mis en ligne le 17 juin 2008, consulté le 26 juillet 2017. URL : http://clio.revues.org/111 ; DOI : 10.4000/clio.111

Haut de page

Auteur

Danièle ALEXANDRE-BIDON

Danièle ALEXANDRE BIDON, ingénieur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, travaille sur la vie domestique entre XIIIe et XVIe siècle. Elle a notamment publié Les enfants au Moyen Âge (Ve-XVe siècle), avec Didier Lett, et La mort au Moyen Âge (XIIIe-XVIe siècle) (Paris, Hachette, 1997 et 1998). Spécialiste des ustensiles domestiques archéologiques et s'intéressant à l'iconographie de la cuisine et du repas, elle a également participé à l'Histoire de l'alimentation, sous la direction de Jean-Louis Flandrin et Massimo Montanari, Paris, Fayard, 1996.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page