Navigation – Plan du site
Écrire au quotidien

De « l’ombre légère » à la « machine à écrire familiale »

L’écriture quotidienne des femmes
Isabelle Lacoue-Labarthe et Sylvie Mouysset
p. 7-20

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

D’une longue absence à une réelle visibilité
Cent fois sur le métier remettons notre ouvrage

Aperçu du texte

Les écritures du quotidien sont aujourd’hui bien souvent affaire de femmes ; celles-ci recueillent, sauvent et agencent l’éphémère patrimoine mémoriel qui, sans le secours de quelque sœur, tante ou vieille cousine, serait voué à l’oubli. Véritables « machines à écrire familiales », selon la formule chère à Bernard Lahire, les femmes notent, archivent et mettent en forme les traces d’un passé ordinaire qui prend tout son sens à la faveur de leurs commentaires et gardent la famille en vie. Avant le xixe siècle, la mémoire familiale n’était pas dans les mains des femmes ; ou alors le fait semblait exceptionnel. Jadis ombres légères, elles ont, en prenant la plume, changé de place, comme le soulignait Daniel Fabre en 1997 :

Alors que l’écrit domestique central était le carnet où s’égrenait une sorte de livre de raison (l’agenda du berger, du vigneron ou du maraîcher), donc une affaire d’homme, voici maintenant les femmes en charge de la comptabilité et de tous les papiers afférents à l’...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Lacoue-Labarthe et Sylvie Mouysset, « De « l’ombre légère » à la « machine à écrire familiale » », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 35 | 2012, 35 | 2012, 7-20.

Référence électronique

Isabelle Lacoue-Labarthe et Sylvie Mouysset, « De « l’ombre légère » à la « machine à écrire familiale » », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 35 | 2012, mis en ligne le 01 mai 2014, consulté le 25 avril 2014. URL : http://clio.revues.org/10489

Haut de page

Auteurs

Isabelle Lacoue-Labarthe

Isabelle Lacoue-Labarthe est maîtresse de conférences en histoire à l’IEP de Toulouse. Membre du LaSSP (Laboratoire des sciences sociales du politique, IEP de Toulouse), elle a publié Le trèfle et l’étoile : Juifs et Irlandais, histoires parallèles, mémoires croisées, Autrement, « Mémoires », 2001 (avec Maurice Goldring) et Femmes, féminisme, sionisme dans la communauté juive de Palestine avant 1948, L’Harmattan, 2012. Elle a coordonné plusieurs ouvrages, notamment Diasporas. Histoire et sociétés, n° 11, « Étrangères », 2008 et, avec Fatou Sow, Tumultes, n° 37, « Politique, esthétique, féminisme. Mélanges en l’honneur de Sonia Dayan-Herzbrun », 2011.
isabelle.lacoue-labarthe@sciencespo-toulouse.fr

Articles du même auteur

Sylvie Mouysset

Sylvie Mouysset est professeur d’Histoire moderne à l’Université de Toulouse 2 et membre du laboratoire Framespa (UMR CNRS-UTM 5136), où elle enseigne l’histoire sociale, l’histoire de la famille, des femmes et du genre à l’époque moderne. Elle a notamment publié : Papiers de Famille. Introduction à l’étude des livres de raison (France, xve-xixe siècle), 2007 ; et co-édité Car c’est moy que je peins. Ecriture de soi, individu et liens sociaux (Europe, xve-xxe siècle), 2010 ; Entre mémoire et histoire. Ecriture ordinaire et émergence de l’individu, 2010 ; Plumes singulières, écrits de soi, 2010.
mouysset@univ-tlse2.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page