Navigation – Plan du site
Compléments en ligne : Clio a lu

« Réalisme et Gender dans la peinture du vingtième siècle », Actes de la journée d’étude du 20 mars 2009 à Amiens

Corridor, 3, 2009, 214 pages
Marie-Jo Bonnet
Référence(s) :

« Réalisme et Gender dans la peinture du vingtième siècle », Actes de la journée d’étude du 20 mars 2009 à Amiens, Corridor, 3, 2009, 214 pages

Texte intégral

1Le colloque organisé par Jérôme Bazin et Marie Frétigny à l’université de Picardie d’Amiens, avait-il besoin de se placer sous la bannière du « gender » pour analyser la question du réalisme dans la peinture du XXe siècle ?

2Si l’hypothèse qui sous-tend cette journée – le réalisme est-il vecteur d’une autre image des femmes ? – a pu être opérationnel pour le XIXe siècle, elle devient contre-productive pour le XXe. On ne sera pas surpris d’apprendre que le réalisme a renforcé les stéréotypes de la féminité dès lors qu’il caractérise les régimes dictatoriaux. Que ce soit la « vénus soviétique », l’image du corps des SS, le « réalisme magique » de l’Italie, ou ce que les auteurs appellent dans un doux euphémisme « la crispation des identités sexuelles » de l’entre-deux-guerres, le constat est identique. Même les affiches lacérées du nouveau réaliste Jacques Villeglé « montrent comment les images médiatiques et artistiques participent à la fabrique des genres », explique Anne-Lise Quesnel. On ne se demande pas pourquoi « l’art féministe », s’il existe, a déserté le champ du réalisme, ni pourquoi le fait de « s’emparer des stéréotypes, les bousculer, les chahuter » ne mène pas forcément à « une conception moins fixe du gender », comme l’écrit Camille Viéville à propos de trois grandes peintres américaines qui ont été portées par les féministes, Sylvia Sleigh, Alice Neel et Joan Semmel. Alors, n’aurait-il pas été préférable d’aborder le problème autrement ? En s’émancipant des figures tutélaires américaines notamment, telle Linda Nochlin abondamment citée, pour puiser dans la riche histoire de l’art européenne qui ne manque pas de théoriciennes capables de discerner les nouveaux vecteurs du changement… Peut-être pour un prochain colloque ?

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marie-Jo Bonnet, « « Réalisme et Gender dans la peinture du vingtième siècle », Actes de la journée d’étude du 20 mars 2009 à Amiens », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 33 | 2011, mis en ligne le 22 juin 2011, consulté le 27 juin 2017. URL : http://clio.revues.org/10197

Haut de page

Auteur

Marie-Jo Bonnet

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page